Recherche et développement

Visite de Projets Expérimentaux aux Serres de Marcel

Le 12 juin 2023, les Serres de Marcel ont accueilli une vingtaine de producteurs pour une visite dédiée à nos dispositifs expérimentaux. François Mulet, gérant et président de Ver de Terre Production, a présenté nos innovations en culture sous couvert permanent, visant à enrichir et préserver les sols. L’accent a été mis sur la comparaison entre des andains enrichis en matières organiques mortes et des andains sous couvert permanent. Les résultats de ces essais prometteurs pourraient transformer les pratiques agronomiques futures.

Article

Rapport de stage Charles sur les couverts permanants

Le maraîchage sur sol vivant (MSV) utilise les mécanismes naturels des sols, favorisant la micro et macro-faune et les racines des plantes pour structurer le sol et assurer sa fertilité. Le MSV repose sur trois principes : réduire le travail du sol, maintenir une couverture végétale permanente, et apporter régulièrement de la matière organique.

La production de tomates en France est majoritairement réalisée sous serre, avec une transition progressive vers le MSV. Cependant, des défis subsistent, comme trouver de la matière organique propre et homogénéiser les apports organiques et minéraux pour améliorer la croissance des plantes.

Aux Serres de Marcel, des essais de cultures de tomates sur couverts permanents ont révélé que certains couverts, comme la menthe, diminuent la vigueur des plants de tomates. Les autres couverts n’ont pas montré d’impact significatif sur la fertilité du sol. Les recherches futures pourraient inclure des mélanges de couverts permanents et des passe-pieds enherbés pour améliorer les résultats.

Le projet est encore jeune et nécessite des financements supplémentaires et plus de ressources humaines pour se développer pleinement. Les résultats des expérimentations sont présentés en détail dans cette vidéo.

Rapport de stage

Rapport de stage Lucas sur le developpement d'auxiliaires grâce au couverts permanants 

En 2015, la tomate était le légume le plus cultivé en Europe avec 17,6 millions de tonnes. Face à la réduction des produits phytosanitaires et aux résistances des insectes ravageurs, la culture de la tomate est confrontée à de nombreux défis. Les méthodes conventionnelles, comme l’inondation biologique, sont coûteuses et inefficaces à long terme. De nouvelles techniques, comme la lutte biologique de conservation, montrent des résultats prometteurs. Elles impliquent l'installation de couverts végétaux qui fournissent abris et nourriture aux prédateurs naturels, augmentant ainsi la diversité et l'efficacité des insectes auxiliaires. Les essais avec des plantes compagnes et des couverts permanents sur les cultures de tomates montrent des impacts positifs sur le contrôle des ravageurs et la fertilité du sol, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour optimiser ces pratiques.

Rapport de stage

Rapport de stage Pierre sur l'analyse des matières organiques

Cette étude explore les différences entre la culture de tomates sous couvert végétal et celle enrichie en matière organique. Les premiers résultats sont obtenus avec divers couverts (menthe, trèfle, fétuque) et différentes doses de matière organique, mais ils ne permettent pas de tirer des conclusions fermes, en raison du manque de répétitions. Le rapport documente les protocoles et méthodes utilisés, sans analyse détaillée. Une vidéo résumant l'étude sera disponible sur YouTube. L'expérience se déroule sur un ancien site horticole où des résidus de pesticides peuvent influencer les résultats. Le sol initialement compacté et sans activité biologique a été amélioré avec des apports de déchets verts et de fientes de poule depuis 2021, et des cultures de tomates y sont testées depuis 2022..

Rapport de stage

Rapport de stage Flavien sur la gestion des couverts permanants

Les couverts permanents  sont des végétaux pérennes utilisés en agriculture pour améliorer la qualité des sols. Aux "Serres de Marcel", les  couverts permanents sont essentiels dans la recherche et le développement de systèmes maraîchers. Principalement non commercialisés, les couverts permanents, comme le trèfle blanc nain, offrent des avantages agronomiques, écologiques et économiques. Leur gestion se fait par fauchage, réduisant la vigueur et la compétition avec les adventices, ou par bâchage, bloquant la photosynthèse pour contrôler la croissance. Le maraîchage sur sol vivant utilise ces techniques pour réduire le travail du sol, maintenir une couverture végétale permanente et apporter de la matière organique. Les couverts permanents aux "Serres de Marcel" aident à nourrir la vie du sol et à héberger des auxiliaires, mais peuvent aussi réduire les rendements par compétition. Ce rapport examine comment le fauchage et le bâchage peuvent gérer efficacement les couverts permanents.

Rapport de stage